• Coucou les copains

     

    Avez-vous eu notre lettre? Ici on vit l'aventure la plus extraordinaire de votre planète!

    Vous vous souvenez que le monsieur de l'aéroport s'est arrêté pour regarder avec ses jumelles et que nous en avons profité pour sortir de la valise? Le temps de se retourner il était parti.

    Tant pis les êtres humains sont présents sur toute votre terre il y a bien quelqu'un qui nous trouvera.

    Nous avons donc commencé à marcher, marcher dans une terre très rouge, poussiéreuse sous un soleil de plomb. Pas une goutte d'eau, pas une rivière rien!! On devenait aussi lent que les paresseux des forêts tropicales. Quand soudain un jet de poussière a atteint nos yeux! Un animal gigantesque avec un sac collé au ventre a sauté par dessus-nous! On a cru qu'il s'envolait tellement il est allé haut.

     

     

    Nous avons été si effrayés que nous avons reculé et nous sommes tombés dans un énorme trou. Comme sur un toboggan on glissait, glissait. On ne voyait plus rien, puis nous avons entendu un grognement et senti que quelque chose s'approchait de nous. Nous nous sommes retrouvés dans des poils très longs qui nous chatouillaient. Impossible pour Loups de s'arrêter de rire, parce que cet étrange animal nous poussait doucement vers la sortie du trou. On vous envoie une photo car si un jour vous croisez son chemin vous ne serez pas effrayés. Mais on compte sur vous pour nous donner des renseignements sur ces deux animaux.

    Nous avons continué notre route, en ayant toujours aussi soif et faim! Le soleil commençait à se coucher, pas un magasin en vue pour faire des courses!

    Que de la poussière, des pierres, des rochers énormes. Nous nous sommes assis au pied d'un de ces rochers, quand les grandes oreilles de Loupsia ont commencé à tourner dans toutes les directions comme une parabole! "Ecoute" me disait-elle, t'es sourd ou quoi? Tu n'entends rien?"

    En effet un étrange bruit se propageait dans notre corps des pieds à notre tête. Un bruit sourd, qui résonne, répétitif. " Cela doit être un troupeau d'animaux dit Loupsia". Nous avons escaladé le rocher et nous avons vu une lumière dansant dans la nuit noire et des ombres. 

      

    Loups s'est mis à crier: "A manger, il y a à manger, vite suis moi". Je vous assure que Loups est petit, mais il peut courir très vite quand il a faim.

    Arrivé au feu, il a stoppé net et moi j'ai cru que mon cœur cessait de battre. Regardez vous comprenez pourquoi? 

                                              

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous sommes restés là sans bouger et tout le monde est venu vers nous, s'est mis à danser, à chanter alors on a fait pareil. Epuisés nous nous sommes endormis près du feu....

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Baptiste G
    Jeudi 5 Juin 2014 à 20:10

    Bonjour Loups et Loupsia .

    Les

    2
    Baptiste G
    Jeudi 5 Juin 2014 à 20:35

    Bonjour Loups et Loupsia !

     

    Les hommes que vous avez vus et qui sont maquillés sont des Aborigènes.

    L’instrument est un didgeridoo.

    C’est une branche creusée par des termites et l’embouchure est faite avec de la cire d’abeilles et parfois les dessins représentent des points et ca signifie quelque chose en aborigène.

     

    Gros bisous de Baptiste

    Au revoir les copains.

    glasses beurk yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :